Les fameuses hormones de grossesse, elles ont le dos large!

Comme si une femme enceinte devenait complètement dénaturée de sa pensée et de son rationalisme pour laisser LES hormones prendre le complet contrôle de ses faits et gestes… Encore une autre occasion de dépeindre la femme comme une bibitte d’émotions indomptables. Ça me fait friser le poil des bras, quoique ce sont peut-être mes hormones de grossesse qui parlent!?

Je me rappelle lors de ma première grossesse avoir cette envie de m’affirmer davantage. Particulièrement auprès des membres de ma famille ou de mes proches. J’en ai reçu des commentaires, comme quoi « ce n’est pas drôle Nancy enceinte ». Pourtant, je ne m’étais jamais sentie aussi sereine, déposée… et pleine de vie! J’avais l’urgence de ne plus laisser passer les commentaires plates, de couper court aux sous-entendus, de faire entendre mes envies de façon plus précise.

Et si justement, ce flux d’hormones avait une pertinence comportementale? La grossesse est une forme de crise. C’est une nouvelle étape qui apporte un remaniement majeur dans toutes les sphères du quotidien. Devenir maman, c’est aussi contester ses liens de filiation, revisiter sa propre histoire. Réfléchir à son passé, à son enfance. À ce qu’on veut reproduire, ce que l’on veut éviter. Pour moi, ce voyage à travers la grossesse m’a mené à vouloir être reconnue comme une adulte, comme une future maman; un besoin de m’affranchir de mon rôle de petite fille, pour faire toute la place à la nouvelle moi. À m’assumer pleinement. Pis peut-être bien à m’aimer un peu plus fort. Un peu plus doucement. J’aime croire que mes hormones m’ont donné un petit coup de main dans cet accomplissement.

J’en ai assez qu’on réduise les femmes à leur concentration hormonale. Hormones de grossesse, post-partum, SPM, ovulation, menstruations. Il est temps que l’on apprenne à les traiter autrement, à les voir comme des alliées plutôt que des bêtes à dompter. Girls, nos hormones sont nos super pouvoirs, je ne connais rien de plus fort que le pouvoir de vie!

Nance xx