Nous sommes devenus parent le même jour, celui où une 2e ligne est apparue sur le test de grossesse.

Nous avons pleuré ensemble de joie, de peur aussi, devant la grandeur et la magnificence de ce qui nous attendait.

Tu as vu mon corps changer et tu as su l’apprivoiser, le respecter, le contempler et même l’admirer.  Tu as su poser un regard doux sur qui je devenais, alors que mes nouvelles rondeurs me faisaient parfois grincer des dents.

Nous avons partagé plusieurs moments de douceur à toucher cette bedaine pleine de vie et à nous projeter comme maman et papa. Nous avons aussi partagé des moments de distance, quand le stress et le quotidien parvenait à s’immiscer dans notre petit cocon.

Tu as été présent et supportant dans les nausées, dans mes goûts changeants, dans mon moral fluctuant, dans mes craintes de l’accouchement et de future maman.  

Puis est venu le jour de la naissance de notre bébé. Malgré tes anticipations, tes propres peurs, tu as été là, actif et encourageant. Nous avons fait qu’un dans la douleur et l’amour pour accueillir ce précieux cadeau de la vie.  J’ai décelé dans tes yeux toute l’admiration que tu avais pour moi ce jour-là.

Te voir devenir papa a été l’un des moments les plus émouvants de ma vie. Je t’ai redécouvert. J’ai vu ton coeur aimer autrement, tes mains prendre soin plus doucement. Et puis malgré le manque de sommeil, la baisse des hormones, les petits accros quotidiens de notre nouvelle vie, je t’ai aimé d’une toute nouvelle manière.  Puissance maximale.

Même si parfois tu ne sais pas comment t’y prendre et que tu doutes de toi, tu continues d’essayer, d’oser et tu n’abandonnes pas. Mes yeux brillent aussi d’admiration devant l’homme que tu es et que deviens.

Le plus important ce n’est pas d’être le papa parfait dans les tâches et la discipline. C’est tout simplement d’être un papa présent, aimant et bienveillant. L’amour, toujours l’amour, c’est le seul chemin à choisir.

Tu peux être fier du papa que tu es.

Bonne fête des pères

Elisabeth & Nancy